7 aliments interdits dans le monde

Nous aimons avoir le choix lorsque nous faisons les courses. Or, il existe des aliments interdits dans certaines régions du monde, ce qui est bon à savoir, surtout si l'on est globetrotteur. Voici une liste de 7 aliments que vous ne trouverez pas partout :

shutterstock/defotoberg

1) Les Kinder Surprise

Les oeufs Kinder sont interdits aux États-Unis et au Chili. En 1938, une loi américaine a interdit tous les aliments contenant des parties non comestibles. L'importation est donc aussi défendue sous peine d’encourir une amende de 2 500$. De quoi en calmer certains.

Au Chili, c'est depuis 2016 que la vente de ces oeufs est interdite. La cause ? Un problème de santé publique. La loi adoptée déclare que les oeufs contenant des jouets poussent à la consommation de sucre et donc à l'obésité infantile. Voilà donc de quoi régler le problème... Ou pas.

shutterstock/Ekaterina_Minaeva

2) Le Red Bull

La boisson énergétique était à la base conseillée pour les sportifs. Mais à cause de sa forte teneur en sucre, caféine et taurine, elle ne l'est plus.

Au Canada, la vente de cette boisson est interdite aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes.

De son côté, la marque conseille de ne pas mélanger le produit avec des boissons alcoolisées et de consommer une quantité maximale de 500 ml par jour.

Red Bull

3) Le pain avec la levure

Le bromate de potassium fait office de levure dans la production industrielle de pain. Or, cela peut provoquer des maux de tête, des éruptions cutanées et des indigestions. Des études ont également montré que ce composé chimique pouvait être cancérigène.

Les pays comme l'UE, l'Argentine, le Brésil, le Nigeria, la Corée du Sud, le Pérou et la Chine ont interdit son utilisation en 2016. En ce qui concerne les États-Unis, ce produit est toujours présent dans certains pains.

shutterstock/aerogondo2

4) Le poulet chloré

Aux États-Unis, il est commun de désinfecter la viande en la trempant dans du dioxyde de chlore. Au début, l'Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire n'y voyait pas de problème.

Or, le dioxyde de chlore étant un additif alimentaire interdit en Europe, la désinfection par ce biais a été bannie en 2008.

shutterstock/Andrey Burkov

5) Les aliments avec des substituts de graisse

Olestra est un substitut des graisses synthétique utilisé dans l'industrie alimentaire pour réduire les matières grasses des ingrédients. Or, il peut provoquer de graves maux de tête et des diarrhées.

Aux États-Unis, Olestra est toujours utilisé, mais il est interdit en Europe.

shutterstock/Mettus

6) Le saumon de Norvège

La pisciculture des saumons est une alternative à la pêche massive dans les mers. Elle est destinée à l'élevage de saumons, évitant ainsi de mettre en péril les saumons sauvages. Or, le problème généralisé de la fuite des espèces provenant d'établissements piscicoles, déplaçant les populations de poissons sauvages et transmettant des maladies perturbe l'écosystème. D'un autre côté, il arrive parfois que les établissements soient à l'origine de certains problèmes de salubrité et de traitement des poissons.

En 2005, la Russie a interdit l'importation du saumon provenant de la pisciculture norvégienne à cause de sa forte teneur en plomb (10 à 18 fois supérieure aux normes sanitaires du pays).

shutterstock/VICHAILAO

7) Les OGM

l'Autriche est le pays le plus strict en terme de production, d’importation et de vente de produits OGM et ce, depuis le référendum à ce sujet de 1997.

shutterstock/andriano.cz

Chaque pays possède et dépend de ses propres normes alimentaires. Il faut être vigilant lors des voyages pour savoir ce que nous consommons et ramenons chez nous. En attendant, cela ne vous empêche pas de goûter les spécialités culinaires des pays dans lesquels vous voyagez, regardez juste les étiquettes ;-)

Source:

brightside

Commentaires

Également féroce