Les petits trucs à savoir sur le constat amiable

Il y en a certains qui roulent 45 ans sans avoir d'accrochages, et ceux qui multiplient les passages chez le garagiste malgré une conduite irréprochable - mais juste parce qu'ils se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment.  

Lors de l'accident, entre le stress, les avis des uns et des autres, la perte de temps, l'énervement, il n'est pas évident de pouvoir se poser tranquillement et remplir le constat amiable en bonne et dûe forme. Alors, avant d'avoir à vous dépatouiller avec ce document administratif encore une fois ou pour la première fois, prenez le temps de lire nos conseils ci-dessous. 

 

1. Tout d'abord, évitez le sur-accident.

Cela doit être votre premier mot d'ordre : sécurité. Si vous le pouvez, mettez tous les passagers hors de la route et signalez aux autres automobilistes le danger. Dans le meilleur des cas, allez garer les deux voitures sur un parking un peu plus loin. 

2. Ensuite, soyez COURTOIS. 

Peu importe qui est responsable de l'accident, les insultes et les mots de colère sont à bannir. Le constat amiable se base sur une relation d'accord. Alors, ne partez pas sur une relation de désaccord dès le départ. Si la place où vous vous trouvez n'est pas propice à l'écriture du document, pourquoi ne pas proposer à l'autre chauffeur de repérer les dégâts et prendre les permis, cartes grises etc, et d'aller remplir tout cela dans un café à proximité ? 

 

Et faites preuve de bonne foi, notamment dans les commentaires du constat ! Ou sinon, faites au moins preuve d'humour, comme ce monsieur qui écrit à son assurance : "J'ai été heurté de plein fouet par un poteau électrique."

 

3. Si vous n'avez pas le temps. 

Il y a 3 cases vraiment importantes dans le constat amiable. Si vous n'avez vraiment pas le temps de tout remplir, contentez-vous d'être sûr de bien annoter correctement ces cases là. Votre assurance pourra se débrouiller. Il s'agit des croix que vous cochez pour établir les causes, qui ont plus de valeur que le dessin. Si jamais vous n'êtes pas doué en dessin, ça peut être pratique de s'en rappeler. 

 

La deuxième case importante à remplir est le nom, le numéro d'assuré, et le nom de l'assurance de chacun des conducteurs. 

Enfin, la troisième case absolument indispensable est bien entendu celle des signatures. 

Mais ce doit être vraiment exceptionnel. Le mieux est de remplir ces cases et d'apposer les deux signatures, puis de proposer un autre rendez-vous un peu plus tard à l'autre automobiliste en prenant son numéro de téléphone, pour remplir les informations manquantes. 

4. Enfin, sachez cela : 

- Le constat amiable n'est pas obligatoire en cas d'accident. Il est là seulement si vous voulez faire marcher les assurances, mais s'il s'agit d'un peu de tôle froissée qui n'embête personne, vous pouvez prendre la décision de ne pas l'envoyer. 

- Ayez toujours un constat neuf avec un stylo dans votre voiture. Le petit plus est de remplir la partie "coordonnées" du constat qui vous concerne en avance, ce sera du temps de gagné le jour de l'accident.

 

- N'hésitez pas à prendre des photos des lieux, des voitures, et du constat ! Elles pourront vous être utiles en cas de litiges des assurances. 

Vous voilà maintenant paré ! Alors, roulez prudemment tout de même, et en espérant que vous n'ayez pas à vous servir de ces conseils de sitôt ! 

Commentaires

Également féroce