5 ruses utilisées par les mythomanes

Tout le monde ment. Ça va des petits mensonges pour se sortir d’une situation à un mythomane qui ne peut pas s’empêcher de mentir pour la moindre chose. Alors comment savoir si quelqu'un vous dit la vérité ou non ?

Si vous n'êtes pas sûr de votre intuition (qui ne trompe que rarement), il existe cinq signes qui pourraient vous aider à identifier les menteurs. Voici ce que font les menteurs pour raconter leurs affabulations :

Pixabay

1. Mettre l'accent sur leur propre honnêteté

"Crois-moi" est une phrase que l'on entend souvent au cours de nos vies et de nos échanges avec autrui. C'est en fait une manie qu'ont les mythomanes : ils ont tendance à commencer ou finir leurs phrases par "pour être honnête", "en toute honnêteté", "je te promets que c'est vrai", comme pour devancer l'intuition de leur interlocuteur et insister sur leur "honnêteté".

2. Généraliser

"Je fais toujours x" ou "je ne fais jamais y", etc.

La nuance est l'ennemie du mythomane. Les menteurs préfèrent se cacher derrière les généralités (qui les concernent eux ou leur entourage). La réalité étant complexe et forçant à se confronter à la dure vérité, les mythos se réfèrent souvent aux affirmations générales pour... quoi déjà ? Ah oui, éviter les conflits et fuir leurs responsabilités.

3. Des histoires aux détails inutiles

Small Talk

Parfois, lorsqu'une personne arrive en retard, pose un lapin ou fait une bêtise, elle va essayer de se justifier en inventant toute une histoire. Le ruse classique du mytho est de donner énormément de détails plausibles. Alors que lorsqu'on veut dire la vérité, on ne s'encombre pas de détails futiles.

Un menteur est plus enclin à se "rappeler" de l'heure précise à laquelle quelque chose s'est produite (alors que cela n'a aucune importance) ou des vêtements portés à ce moment-là... Si vous sentez que vous entendez trop de choses inutiles au moment d'entendre les justifications d'une personne, alors comprenez simplement que l'on est en train de vous mentir.

4. Éviter le "je"

Il semblerait que les menteurs n'aiment pas se placer au centre de leurs balivernes. Cela ferait trop bizarre pour eux aussi, alors beaucoup préfèrent ne jamais dire "je" parce que cela représente trop de responsabilités. Pour éviter d'avoir quelque chose à voir avec le mensonge, ils favoriseront le "nous" ou simplement "elle" et "il".

Dans une étude (en anglais) de l'université du Texas, des chercheurs ont analysé des narrations et ont découvert que ceux qui mentaient non seulement utilisaient moins souvent le "je", mais ponctuaient également le tout de "mais" et "sauf". L'étude montre que les menteurs utilisent des mots plus associés à des émotions négatives tels que "détester", "inutile", "triste" et "colère".

5. Être sur la défensive ou se montrer suspicieux

Discussions

Si vous remettez en question l'histoire d'un menteur, il fera tout ce qu'il peut pour se défendre. Il tentera de justifier ses actions en disant que c'est ce qu'il y a de mieux, parfois même sans que vous ne disiez quoi que ce soit. Lorsqu'une personne se met sur la défensive sans même avoir été attaquée ou questionnée, cela montre une certaine anxiété voire une certaine colère d'avoir été prise en train de mentir.

L'autre facette d'un menteur sur la défensive est la suspicion sans raison apparente. Il n'est pas rare, par exemple, pour un partenaire coupable d'adultère d'accuser le partenaire trompé de tromperie. Comme si un menteur attendait que les autres fassent la même chose que lui. Ou peut-être, ce faisant, les menteurs tentent de dérouter les autres pour éviter le conflit et fuir leurs propres responsabilités, encore et toujours.

Il faut quand même préciser que toute personne montrant les cinq signes précédemment mentionnés n'est pas forcément une menteuse. Il faut avant tout prendre en compte toutes les pièces du puzzle qui ne vont pas ensemble et faire le rapprochement. Fiez-vous à votre intuition.

Lorsque vous avez le sentiment qu'une personne n'est pas digne de confiance, prenez un peu de recul pour avoir une vision d'ensemble. Prendre conscience que l'on nous a menti et remettre en question la confiance que vous avez en la personne peuvent être blessant. 

Prenez un peu de distance, restez honnête avec vous-même et faites ce qui vous semble le mieux pour vous ! L'honnêteté et la confiance sont la base de toutes les relations !

Source:

davidwolfe

Commentaires

Également féroce