Cette femme vit avec 60€ par semaine dans une maison incroyable. Quand elle dévoile comment elle y parvient, on est abasourdi.

Jill Redwood est une femme hors du commun. Cette écrivaine a décidé un jour de ne plus accepter d'être dépendante de la société de consommation mais de vivre plus librement. Elle a donc trouvé un terrain de 6 hectares au milieu de la forêt de East Gippsland en Australie, et y a construit cette maison en matériaux recyclés.

Et depuis 30 ans, elle vit heureuse hors des réseaux et des factures, en dépensant environ seulement 60€ par semaine. 

Youtube/Julian Markus

Ses animaux (elle en a près de 60) ainsi que son potager, la nourrissent plus qu'il n'en faut. 

Youtube/Julian Markus

Et ces fidèles compagnons sont toute la compagnie dont elle a besoin. 

Youtube/Julian Markus

Jill est une pionnière du style de vie alternatif. Toute sa vie, elle s'est consacrée à la défense de son environnement local et à la mise en place de systèmes conscients et intelligents. Et dans sa maison, elle vit de manière complètement autonome sans difficultés. 

Youtube/Julian Markus

Dans la rivière, elle a installé un moulin à eaux qui tourne à la force du courant et lui couvre tous ses besoins en eau (même en eau potable). 

Youtube/Julian Markus

Des panneaux solaires lui donnent toute l'énergie nécessaire. 

Youtube/Julian Markus

Ses toilettes sont sèches, évidemment, mais confortables. 

Youtube/Julian Markus

Et pour se chauffer et faire à manger, c'est avec des bûches, qu'elle découpe à la hache à la force de ses bras. 

Youtube/Julian Markus

Vous pouvez retrouver son interview ci dessous (en anglais) : 

Jill étant petite, a été effrayé de voir les "dommages que causent les hommes aux autres espèces vivantes". Elle a décidé de vivre de la manière qui la faisait se sentir moins coupable. Et certainement plus heureuse. Même si s'affranchir et revendiquer un mode de vie différent est difficile, il est néanmoins toujours très courageux de vivre selon ses opinions. Bravo Jill !

Commentaires

Également féroce