Un homme fait de l'art avec les déchets plastiques d'une plage

Les plages souillées ne sont pas un spectacle inhabituel pour Rob Arnold. En tant que membre d'une organisation qui s'est fixée la tâche de garder les plages propres dans le comté de Cornwall, l'Anglais âgé de 59 ans sait bien quelle est la quantité de déchets échoués chaque jour sur la plage.

Mais un vendredi de mai, cette année, Rob se retrouve devant un spectacle d’une autre ampleur au cours de sa promenade sur la plage. “Je le fais depuis quatre ans, je suis habitué. Mais cette fois-là ce fut un choc. C’était indescriptible !

La plage de Tregantle près de Plymouth, Rob l’a découverte, au cours de sa visite, recouverte de déchets plastiques de toutes formes, couleurs et tailles.

"J’avais vraiment le sentiment que c’était allé trop loin et qu’il était déjà trop tard pour faire un quelconque nettoyage. Mais je me suis dit que nous pouvions au moins essayer. C’était comme si l’océan avait vomi toutes ses ordures et nous en faisait la présentation. Je sentais que c’était notre devoir, de nettoyer. 

La poubelle des océans est l’un des gros problèmes de notre temps. Selon un rapport de l'ONU, 6,4 millions de tonnes de déchets plastiques arrivent chaque année dans les océans. Dans le Pacifique, des îles de plastique se sont même formées. Le plus inquiétant reste que ce plastique se décompose en particules de micro-plastique inférieures à 5 mm, qui entrent dans la chaîne alimentaire via les poissons et les oiseaux (que nous mangeons ensuite).

Le plastique fait donc maintenant partie intégrante de la nature, comme ces formations de matières plastiques en fusion agglomérées avec des fragments de roche volcanique, de corail et de grains de sables. Elles ont été classées comme un type de roche appelée Plastiglomerat.

Rob s’est engagé, depuis qu'il a vu un film sur la façon dont les albatros meurent de la consommation de plastique. Il a donc réuni ce jour-là une équipe de bénévoles pour nettoyer la plage de ses déchets plastiques : 35 sacs ont été remplis. 

Mais ce nettoyage n’était pas suffisant pour Rob. Après que tout a été ramassé, il a séparé le plastique du sable et des autres déchets, l’a lavé et trié par taille avec l’aide d’une machine. Mais après ce tri, il restait tout de même encore 28 sacs.

Il a cherché ce qu’il pourrait faire de ces trouvailles spéciales. Et il a eu une idée. Ces curiosités font désormais partie d’une exposition en musée intitulée L’âge plastique. Ainsi, Rob veut pouvoir démontrer l’absurdité de cette collection démesurée d’objets plastiques.

Entre autres choses se cachent ces “trésors”, qui nagent au milieu des poubelles de l’océan et viennent s’échouer sur les plages, comme ces bouchons qui sont utilisés pour fixer les panneaux d’isolation dans les navires de guerre. Près de la plage où ils ont été ramassés, il existe en effet un chantier naval. 

En outre, Rob a trouvé beaucoup de petits soldats en plastique...

... et même des accessoires de fusils de chasse.

Rob a pu présenter aussi pleins d’objets Lego. Les pièces de Lego proviennent certainement d'un conteneur qui avait coulé en 1997 en mer.

Les pièces de Lego de ce conteneur ont été retrouvées non seulement sur la côte sud-ouest de l'Angleterre, mais aussi sur les côtes de l'Irlande, du Texas et de l'Australie. Rob a comptabilisé par exemple 240 petites palmes semblables.

Rob espère avec cette exposition pouvoir sensibiliser les hommes et animer les consciences. Et même si c’est un travail de titan, de débarrasser le monde du plastique, Rob continue son combat et reste optimiste : “On pourrait perdre espoir du fait que la situation empire chaque année. Mais ce nettoyage me met dans un très bon état d’esprit”. 

Commentaires

Également féroce