6 gestes faciles à adopter pour ne plus vivre à crédit de la planète

Depuis le 2 août, nous vivons à crédit sur les ressources de notre planète. Cela signifie par exemple que nous avons pollué plus que ce que les océans et forêts peuvent absorber, que nous avons consommé plus d’eau ou pêché plus de poissons que ce que la Terre peut donner. Cela signifie que toute la pollution, l’agriculture ou la pêche intensive n’ont pas laissé assez de temps à la nature pour que les ressources vitales puissent se régénérer.

 

Voici à notre échelle, les solutions qui existent. Promis, elles sont réalisables et ne demandent pas beaucoup d’efforts ! 

1. Une douche tous les deux jours, et faites pipi sous la douche ! 

Pourquoi ? Parce que c’est mieux pour la peau si le corps n’est pas lavé tous les jours. De plus, nos toilettes utilisent des quantités monstrueuses d’eau potable. En économiser un peu est toujours bon à prendre ! 

2. On se brosse les dents, mais on ferme le robinet. 

Brushing Teeth

Ben oui quoi, pourquoi laisser couler l’eau quand on ne l’utilise pas ? De même pour lumières : rien ne sert de les laisser allumées juste pour nos murs ! 

3. Une marche peut remplacer une pause télé. 

Couch Potato

On est vautré sur le canapé le dimanche après-midi devant un téléfilm ? On y pense rarement mais tous nos écrans sont très gourmands en énergie. Prenez plutôt la laisse de Médor et allez flâner dehors ! Seul ou à plusieurs, une marche au grand air est une bien meilleure alternative aux écrans, pour notre santé et pour celle de la planète. 

4. Un objectif pour un jour dans la semaine. 

Dites vous par exemple : “jeudi, je suis végétarien”. On a tellement l'habitude de voir de la viande dans tous les supermarchés qu'on se demande rarement ce qu'il y a derrière l'étiquette. Or l’empreinte carbone et la consommation d’eau de l’élevage intensif est si énorme, que chaque rosbif en moins compte dans la balance ! L'élevage intensif est l'un des premiers pollueurs de la planète. Il faut s'en souvenir lorsque l'on consomme de la viande. Quitte en en consommer moins, on peut en consommer de la meilleure en privilégiant le bio.

 

Ou par exemple, “vendredi, vélo ou transport en commun”. Le vélo, c’est aussi très bon pour le coeur ! 

Et un jour sans télé, vous avez déjà essayé ? 

5. Les cafés ou plats à emporter, on évite ! 

 

Nous sommes des millions à acheté notre café en kiosque tous les matins. Mise à part que ce café n’est pas le plus excellent pour la santé, savez-vous que vous payez aussi 200 litres d’eau quand vous prenez votre gobelet à emporter ? La preuve ici. 

6. Vivre dans l’intelligence, et non dans l’abondance 

 

Et enfin, peut être le plus important : à tous les niveaux, notre consommation (en nourriture, en eau, en électricité, en voitures, en vêtements, en téléphones, maquillage, gadgets ou ordinateurs) n’a aucun sens tellement elle est démesurée. Arrêtez-vous un instant, en pensée, quand vous achetez et jetez quelque chose. Une seconde. Il se peut qu’à la longue, vous achèterez moins, dépenserez moins, jèterez moins, aurez donc plus d’argent, moins de stress. Et vous deviendrez plus heureux.

L’année dernière, cette date de dépassement était le 8 août. Cette année, encore plus tôt. Et il ne faudra plus beaucoup d’années avant que tout soit épuisé. 

 

Oui, c’est une situation grave pour l’espèce humaine. Mais ne soyons pas découragés, grâce à ces astuces, si tout le monde s’y met, ce bilan fatal peut changer. 

Source:

theriderpost

Commentaires

Également féroce