Cet homme remplit des dizaines et des dizaines de bouteilles de sable, les empilent avec du ciment. 1 semaine plus tard, personne ne croit à ce qui a émergé du sol.

Tateh Lehbib est un jeune homme de 28 ans, né près de Tindouf au Sud de l'Algérie. C'est là que se dresse, en plein milieu du désert du Sahara, un camp de réfugiés Sahraoui. Le peuple de Tateh vit ici, dans l'un des lieux les plus rude de la planète. Il décompte environ 160 000 personnes. 

Youtube/Tateh Lehbib

Grâce à l'aide humanitaire, à sa débrouillardise et son intelligence, Tateh a eu l'opportunité de pouvoir partir étudier les énergies renouvelables à l'Université de Tlemcen avant de décrocher une bourse pour un Master en rendement énergétique aux Îles Canaries. 

Cinq ans après son départ, Tateh revient, les mains vides, mais portant en lui un trésor bien plus inestimable : son savoir. En retrouvant les souffrances des siens, il veut pouvoir mettre ses connaissances à leur service. 

"Je rêvais de pouvoir construire un abri pour ma grand-mère, où elle puisse échapper à la chaleur accablante et résister aux dures inondations saisonnières".

Youtube/Tateh Lehbib

Alors, Tateh décide de construire une première maison, avec pour seuls matériaux, deux choses que l'on trouve en masse au Sahara : le sable, et les bouteilles plastiques vides. 

Il remplit des dizaines et des dizaines de bouteilles de sable, les empilent en les maintenant avec du ciment, et en une semaine, construit une maison isolante pour sa grand-mère. 

Youtube/Tateh Lehbib

Le projet a fait de lui un héros dans sa communauté. Son idée a fait le tour des camps, et a rencontré un tel succès que des investisseurs privés lui ont permis de récolter suffisamment de fonds, via la plateforme UNHCR, qu'il a pu construire 25 autres maisons sur son modèle. Au total, ils ont récupéré 6 000 bouteilles plastiques dans les décharges environnantes. Certaines remplacent les maisons que les réfugiés ont perdus à cause des inondations. 

Youtube/Tateh Lehbib

"Il y en a beaucoup qui ne pouvaient pas croire que cela allait marcher", dit Tateh, alors que pourtant, c'est un moyen très simple et très efficace de construire un abri avec presque rien. La nouvelle se répand, et chaque maison construite en persuade d'autres de faire de même. Le cousin de l'un puis le frère de l'autre, tous se mettent à la construction, et les camps du désert entier apprennent de Tateh pour améliorer leurs conditions de vie. 

L'autre énorme révolution qu'apporte son idée, est l'alternative écologique qu'offre ce genre de recyclage des bouteilles en plastique. Tateh participe à la diminution du taux intense de déchets plastique de ces régions pauvres où les déchets s'entassent sans aucune solution de recyclage. 

Vous pouvez retrouver la vidéo de son interview ici (en Arabe) : 

Tateh est un garçon intelligent qui s'en est sorti et qui, en ayant voulu améliorer les conditions de vies de son peuple, a apporté une aide incommensurable aux communautés de ces régions. Un personnage qui force l'admiration et le respect ! 

Commentaires

Également féroce