6 conseils éducatifs pour empêcher les enfants de devenir des tyrans

Quiconque voyant cette femme avec ses trois enfants ne soupçonnerait jamais que Katja Seide a dû attendre pendant quatre longues années 'arrivée de son premier enfant. Quand le premier a vu le jour, elle a crié, émue : "L'enfant le plus désiré de tous les temps est ici !" Elle s'est vite rendu compte, cependant, qu'être mère n'était pas chose facile. À peine deux mois plus tard, elle se confie à sa meilleure amie : "L'enfant le plus attendu de tous les temps me rend folle."

La jeune femme décide alors de tenir un journal intime sur Internet. Elle y fait le récit de ses expériences en tant que mère, mais également de son quotidien d'éducatrice spécialisée. Et le sujet qui lui tient particulièrement à coeur est ce que que l'on appelle parfois "les enfants tyrans" - des enfants qui tyrannisent régulièrement leurs parents et leurs semblables, qui ne respectent aucune règle et qui se focalisent constamment sur leurs envies.

The Scowl

Katja Seide refuse d'accepter le terme "enfants tyrans" : "À mon avis, il n'y a pas d'enfants de ce genre. Ce qu'on voit de l'extérieur n'est toujours qu'une infime partie de leur répertoire comportemental." Mais elle comprend aussi la peur qui se cache derrière cette expression grossière : après tout, nous vivons dans une société qui ne fonctionne comme un tout que si chacun vit en harmonie avec les autres. Et c'est pour cette raison également que les différents concepts éducatifs s'accusent les uns les autres d'engendrer de futurs tyrans.

Dans son travail, la jeune femme a rencontré à la fois des enfants avec des problèmes comportementaux issus de familles où l'éducation était axée sur les besoins de l'enfant, ainsi que des enfants venant de foyers appliquant la méthode de la carotte et du bâton. La mère de trois enfants conclut de façon tout à fait honnête : "Je ne saurais dire quelle est la meilleure méthode."

Néanmoins, elle devine ce qui pourrait transformer certains enfants en tyrans - quel que soit le concept éducatif. Katja Seide est convaincue que chaque cerveau possède une sorte de centre de contrôle par lequel passent toutes les impulsions et réactions. Ce centre de contrôle doit être formé. C'est pourquoi elle donne aux parents d'enfants dits "tyrans" les six conseils suivants :

Thug - 6

1) "Les enfants doivent connaître l'échec dès le début."

Tout le monde connaît des revers au cours de sa vie. Ce qui est important, c'est la façon dont vous vivez de telles situations et la façon dont vous les affronter. Les parents ne devraient donc pas vouloir protéger leurs progénitures de toute expérience négative. Ce n'est pas parce qu'un jouet tombe en panne ou parce que l'enfant n'arrive pas à gérer quelque chose, qu'il est encore trop petit pour cela. Au lieu de s'empresser dans la minute de changer le jouet en question ou de distraire l'enfant, les parents devraient réconforter l'enfant et lui expliquer calmement les choses. C'est comme ça que ce dernier apprend à gérer ses émotions et surmonter les défis imposés par la vie.

2) "Dites stop si vous ne vous sentez pas bien !"

Certains enfants sont impatients et ne supportent pas d'attendre que leurs besoins soient satisfaits. Il peut y avoir deux causes à cela. D'un côté, il y a ces parents qui préfèrent se priver et se mettre en quatre plutôt que de risquer une crise de colère de leurs petits. Mais alors, comment les enfants peuvent-ils apprendre à être prévenants envers les autres si leurs parents ne leur signalent jamais où se situe leur limite de stress ?

D'autre part, il y a aussi ces parents qui ignorent leurs enfants lorsque ces derniers attendent quelque chose d'eux. Dès lors, les enfants se sentent rejetés et une lutte pour attirer l'attention commence. "Il y a une différence entre dire : 'Là je suis un peu fatigué et j'aimerais finir mon café avant de m'occuper de toi' et 'Laisse-moi finir mon café en paix !"

Robert 8 18 07 (18)

3) "Réagissez de façon authentique !"

La communication est la clé, selon Katja Seide. Cependant, elle ne fait pas seulement référence au choix des mots. Les enfants apprennent dès leur plus jeune âge à interpréter les sentiments de l'autre. Les parents ne doivent donc pas cacher leurs sentiments derrière un sourire permanent, mais les exprimer authentiquement par la voix, les gestes et les expressions faciales quand ils sont en colère, anxieux ou heureux. C'est la seule façon pour les enfants de reconnaître à un stade précoce la façon dont ils traitent les autres et quand les limites ont été atteintes.

"Authentique" signifie aussi pour Katja Seide que la réaction des parents doit être en cohérence avec la situation. Si les parents ont des réaction disproportionnées pour un rien parce qu'ils sont stressés par le travail, frustrés de quelque chose ou autre, cela ne fera que perturber leurs enfants et créer un climat électrique à la maison.

4) "Pas de rapports de force !"

Tout parent veut que son enfant respecte les limites et les règles imposées. Non c'est non et cela s'applique également aux plus petits. Ce n'est bien sûr pas si facile dans la vie de tous les jours, car les enfants ont parfois des idées assez absurdes ! Néanmoins, il serait par exemple, irresponsable de laisser un enfant jouer sans T-shirt dans le froid juste parce qu'il refuse de mettre une veste. Cependant, Katja Seide demande aux parents d'utiliser leur "pouvoir" avec prudence et bienveillance, et non pas dans un certain rapport de force. Dans le cas contraire, cela montre à l'enfant qu'il a parfaitement le droit d'exploiter sa propre supériorité pour l'emporter sur les plus faibles.

These Women are Violent Creatures

5) "Soyez prévisible !"

Dans la vie de tous les jours, les parents décident souvent à partir de leurs envies et humeurs. Un deuxième bonbon est-il interdit ou est-ce le moment de faire une exception ? Cette incohérence liée à une situation particulière n'est fondamentalement pas très grave. Cependant, les enfants ont besoin de sentir qu'ils ne font pas l'objet d'une décision arbitraire. Les parents doivent rester prévisibles afin que les enfants sachent quel comportement adopter. Ici aussi, il est important d'être authentique.

6) "Il y a des choses que l'on ne peut empêcher."

Il y a des influences qui se situent hors du cadre éducatif : les expériences de violence ou d'intimidation peuvent mener à des comportements difficiles comme le TDAH (hyperactivité), les troubles du développement ou d'autres facteurs qui échappent à la responsabilité des parents. En tant qu'éducatrice spécialisée, Katja Seide est convaincue que ces enfants méritent une attention particulière au lieu d'être qualifiés de "tyrans."

En même temps, elle veut encourager les parents : "Les enfants doivent apprendre à se mettre à la place des autres, ils ont besoin d'empathie, d'amour, de soins et de consolation. Ils doivent de temps en temps rencontrer les limites des autres et être poussés à s'y conformer." Avec ces règles simples, chaque enfant peut apprendre à vivre en communauté. "Aucun de mes anciens élèves n'a encore fini en prison, même s'ils ont connu une enfance pas toujours rose. C'est un norme soulagement pour nous", dit Katja Seide avec un sourire confiant.

Youth cast lines for biggest catch at Burba Lake annual fishing rodeo

On ne peut pas dire que tous les enfants qui importunent leurs frères et soeurs et qui, de temps à autre, énervent leurs parents ont des problèmes. Cependant, tous les conseils donnés par Katja Seide valent pour tous les parents. Pour en savoir plus, lisez son livre Cet enfant qui nous pourrit la vie (mais que nous aimons tant !).

Commentaires

Également féroce