Alternative au cercueil : les défunts transformés en arbres

Personne n'aime être confronté à la mort, et c'est d'ailleurs souvent pour ça que peu de gens se rendent régulièrement dans les cimetières. Un projet italien voudrait cependant essayer d’éradiquer cette peur : Anna Citelli et Raoul Bretzel souhaitent éliminer tous les tabous liés à la mort.

Portant le nom de "Capsula Mundi" (en français, capsule du monde), le projet met en lumière une méthode funéraire loin d'être traditionnelle : un moyen impressionnant grâce auquel les défunts se transforment en arbres.

pin1

Pour ce faire, Anna et Raoul ont créé une alternative au cercueil classique : une capsule en forme d'oeuf servant de contenant pour le cadavre.  À la différence du cercueil fait en bois, la capsule est fabriquée à partir de plastique biodégradable fait de matières premières renouvelables.

La capsule est disponible en deux versions : la "taille naturelle" qui peut accueillir un corps, et une taille plus petite dans laquelle on peut conserver une urne.

Bien que la capsule s'enterre dans le sol, c'est le seul point commun avec un enterrement traditionnel. Le corps du défunt est déposé en position foetale dans la capsule.

Une fois la capsule sous terre, c'est l'apothéose : un jeune arbre est planté par-dessus. Le choix de l'arbre se fait par la personne elle-même, au préalable, ou bien par les proches du défunt. Au fil du temps, l'arbre grandit et reste lié au défunt qui git sous lui.

pin

Le message est à la fois simple et beau : lorsqu'un vie s'éteint, une autre voit le jour. Au lieu de tailler un arbre pour en faire un cercueil, on en plante un autre. "Un arbre met entre 30 et 40 ans pour se développer", déclarent les créateurs sur leur page Internet. "Le cercueil est réellement utilisé pendant 3 jours. Donc, nous préférons planter des arbres plutôt que de les couper et les tailler."

pin2

À travers ce projet d'enterrement durable, les créateurs veulent changer la vision de la mort au sein de la société. La forme ovale de la capsule et la position du corps à l'intérieur symbolisent le commencement d'une nouvelle vie. L'arbre représente l'union de la terre et du ciel.

Ainsi, les morts donnent vie à un "monument" vivant. Un symbole qui permet à la fois d'apaiser la douleur des proches et de prendre soin de la planète.

pin3

Cette méthode n'est pas encore acceptée au sein de la majorité des pays. En Italie, seule la petite capsule (pour l'urne) est autorisée pour l'instant. Or, Anna et Raoul restent optimistes et croient qu'avec le temps, ces capsules finiront par remplacer le gris morne et triste des tombes dans les cimetières. Pour eux, une chose est claire : les cimetières du futur seront des forêts. Qu'en pensez-vous ?

Commentaires

Également féroce