Ce qui se cache dans l’eau de la piscine. Attention, danger !

Peaux mortes, cheveux, poils, transpiration et même substances corporelles font leur chemin dans l’eau lorsque nous nageons. “Les adultes perdent en moyenne 0,14 g de selles à chaque baignade, l’équivalent d’un petit pois”, raconte Kelly Reynolds, professeur et spécialiste des germes à l’Université d’Arizona. Cependant, la saleté et les fluides corporels ne sont en fait d’aucun danger pour les autres nageurs, car les germes sont plutôt inoffensifs.

Pixabay

Il est vrai que le chlore utilisé dans les piscines neutralise efficacement les bactéries, virus et autres germes. Mais malheureusement, il y a quelques pathogènes extrêmement agressifs qui peuvent être une vraie menace pour la santé des nageurs. Ils se fraient un chemin dans l’eau de la piscine et infectent ensuite les baigneurs.

Par exemple, il peut être risqué d’aller nager après une diarrhée. Une fois guéri, vous devriez éviter la piscine pendant au moins deux semaines. “Même si vous vous sentez mieux et n’avez aucun symptôme, il se peut que vous transportiez toujours des millions, voire des milliards, de germes de diarrhée dans la piscine”, explique le Professeur Reynolds. Vous devez également prendre une douche avant d’aller nager et vous assurer de ne pas boire la tasse.

Pixabay

Mais une étude inquiétante venant des États-Unis a montré que la plupart des gens ne suivent pas ces règles. Un adulte sur quatre irait dans une piscine publique même si celui-ci a une diarrhée aiguë. La moitié des sondés admet également ne passer sous la douche que très rarement, voire pas du tout, avant d’aller piquer une tête. Et trois adultes sur cinq disent qu’ils ont déjà avalé de l’eau pendant qu’ils barbotaient.

La situation actuelle aux États-Unis montre à quel point il est dangereux de ne pas respecter ces règles. Par exemple, une mauvaise hygiène de vie peut permettre à une maladie incurable de se développer : la cryptosporidiose. Les parasites sont transmis d’une personne à une autre à travers l’eau de la piscine. Si vous avalez de l’eau et/ou avez un système immunitaire faible, vous pouvez vous mettre en danger. Les personnes infectées souffrent de symptômes comme la fièvre, diarrhée, perte d’appétit, maux d’estomac et perte de poids pouvant durer jusqu’à deux semaines. Il existe un traitement qui contrôle le développement du parasite, sans pour autant parvenir à l’éliminer totalement.

Grâce à leur carapace robuste, les parasites peuvent survivre jusqu’à 10 jours dans une eau chlorée. Mais ce n’est pas cette caractéristique qui est une menace pour les baigneurs. D’autres pathogènes causant la diarrhée peuvent se balader dans l’eau. Comme les virus de l’hépatite A, E. Coli (également appelé colibacille) et la bactérie de la typhoïde. Ces germes peuvent se répandre oralement par l’eau contaminée, les sols ou la nourriture.

ho

Il est aussi important de prendre en compte d’autres risques sanitaires dans les piscines. Par exemple, une mycose du pied peut être évitée simplement en portant des claquettes ou des tongs quand on sort de l’eau et en séchant bien entre les orteils. Les conjonctivites sont pour beaucoup un problème après quelques heures à la piscine. Pour protéger vos yeux, pensez aux lunettes ou à défaut, à fermer les yeux quand vous êtes sous l’eau. L’eczéma est une autre maladie pouvant s’attraper dans l’eau. Après une période d’incubation pouvant aller jusqu’à huit jours, cela peut mener à une inflammation de la bouche et de la gorge, des cloques, une infection des oreilles et des éruptions cutanées.

Les femmes doivent également faire attention à la mycose vaginale et infection de la vessie. Pour éviter ces problèmes, lavez ou changez impérativement votre maillot de bain après avoir été à la piscine et ne le portez pas mouillé pendant trop longtemps.

Pixabay 

Vous voilà maintenant averti des différents dangers de la piscine et au courant des principales règles sanitaires à respecter. Le minimum reste tout de même de prendre une douche avant de piquer une tête et de ne pas porter un maillot de bain humide trop longtemps. En respectant ces quelques règles, vous pourrez profiter de la baignade tout l’été !

Commentaires

Également féroce