Syndrome prémenstruel et surpoids : 11 signes d’un excès d’oestrogènes

Les oestrogènes sont des hormones sexuelles féminines qui se produisent dans les ovaires, le placenta et le cortex surrénal. Elles sont importantes pour la croissance des seins, la fertilité et le contrôle des cycles menstruels. Au cours de l'ovulation, le taux d'oestrogène dans le corps augmente puis redescend rapidement. 

Au cours de la grossesse, néanmoins, la quantité de cette hormone reste élevée et continue d'augmenter jusqu'à l'accouchement, étant donné que les oestrogènes se forment dans le placenta. Or, il ne faut pas oublier qu'un excès d'oestrogène dans le corps, indépendamment de la grossesse, peut donner lieu à quelques altérations physiques.  

Pixabay

Voici donc les 11 symptômes traduisant un déséquilibre hormonal entre oestrogène et progestérone :

1. Perte de libido

La perte de la libido est un effet secondaire très fréquent chez les femmes prenant la pilule contraceptive. En effet, cette dernière contient énormément d'oestrogènes artificiels...

2. Syndrome prémenstruel 

Pixabay

De nombreuses femmes se sentent mal les jours précédents leurs règles. Le syndrome prémenstruel se manifeste 14 jours avant les menstruations et se caractérise par des gênes physiques et émotionnelles comme des troubles de l'alimentation, le dépression, les douleurs abdominales, la constipation, les nausées, la fatigue et les impuretés de la peau. 

3. Sautes d'humeur

Les femmes avec un excès d'oestrogène passent d'un état à l'autre en un rien de temps : parfois elles sont de bonne humeur et d'un coup, elles ne supportent plus rien.

4. Prise de poids

Gained weight

Un autre phénomène est la prise de poids, car l'excès d'oestrogènes peut provoquer de la rétention d'eau.

5. Cycles menstruels irréguliers

Un taux trop élevé d'oestrogènes ou un déséquilibre entre l'oestrogène et la progestérone peuvent perturber les cycles menstruels. Cela influe sur la durée des règles (trop courtes ou trop longues) et les quantités de sang perdues (infimes ou abondantes).

6. Maux de tête

De nombreuses femmes souffrent de maux de tête avant leurs règles. Si les migraines se prolongent, cela peut indiquer un excès d'oestrogènes. Ce genre de migraines apparaissent avant, pendant et après les menstruations.

7. Troubles du sommeil

Pixabay

Un excès d'oestrogènes peut engendrer des troubles du sommeil. C'est pourquoi les personnes touchées par ce phénomène doivent se coucher dès qu'elles se sentent fatiguées, éviter les siestes la journée et avoir une activité physique régulière.

8. Pieds et mains froids

Les oestrogènes affectent le métabolisme. Ils peuvent provoquer l'hypothyroïdie ou l’hypoglycémie et les pieds et mains froids sont les symptômes de ces maladies.

9. Forte pression artérielle

Un taux élevé d'oestrogènes stimule avec excès les hormones contrôlant la pression artérielle. Généralement, la consommation de progestérone permet de réadapter la pression artérielle dans ces cas-là.

10. Perte de cheveux

dsf

L'excès d'oestrogènes élève les taux de testostérone, ce qui provoque la perte de cheveux.

11. Peau sèche

Les femmes en souffrent généralement à la ménopause, étant donné que la peau emmagasine moins d'humidité à l'âge adulte. Elle souffrent alors de démangeaison, de tension cutanée et voient des pellicules se former sur leur cuir chevelu. Les crèmes et lotions à base d'urée sont très efficaces dans ces cas-là, étant donné que cette substance permet à la peau de retenir l'humidité et donc qu'elle ne sèche.

En cas de doute, n'hésitez pas à consulter un gynécologue. Il sera à même de vous conseiller et de vous donner le traitement adéquat. On peut être affecté à tout âge, alors demandez conseil.

Commentaires

Également féroce