Attention : les escrocs veulent vous faire dire oui au téléphone

C’est une situation banale qu’on associe rarement au danger. Quand la connexion du téléphone est mauvaise, on nous demande souvent “vous m’entendez ?” Si c’est le cas, vous répondez “oui”. Mais aujourd’hui, la police nous met en garde : si vous entendez cette question, raccrochez immédiatement. 

anselmus/shutterstock

C’est une arnaque mise au point aux États-Unis, qui s’est propagée jusqu’au Canada et en Europe, qui a conduit la police à donner cet avertissement. En vous posant des questions simples, le correspondant inconnu au bout du fil essaie de vous faire dire “oui” et vous enregistre au moment où vous le dites. 

Les arnaqueurs vous demandent par exemple si vous les entendez bien, si vous êtes le résident du lieu d’appel, bref tout un tas de questions dont les réponses sont évidentes. 

Antonio.li/shutterstock

En enregistrant votre voix disant “oui”, l’escroc peut aisément passer des transactions à votre nom. Dans le cas où les autorisations vocales sont nécessaires, ils utilisent votre voix pour envoyer des mails, faire des transactions bancaires telles que des transferts, des prêts et le changement de vos informations personnelles. 

Il suffit de voir le nombre d’outils qui utilisent la reconnaissance vocale pour se rendre compte qu’elle fait vraiment partie de notre quotidien. Que ce soit l’application Siri sur iPhone, les GPS en voiture ou l’assistant vocal Amazon Echo, l’ère de la communication numérique place la reconnaissance vocale au premier plan.

Aleutie/shutterstock

Les arnaqueurs utilisent aussi votre voix enregistrée pour prouver que vous avez fait un achat onéreux auprès d’eux. C’est de cette façon que des individus ou des entreprises se retrouvent dans l’obligation de payer des sommes astronomiques qui impliquent parfois des agences de recouvrement de dettes. 

Si une agence de recouvrement de dettes est impliquée, la personne arnaquée peut voir sa note de crédit baissée de manière temporaire. Cela peut hypothétiquement conduire à des refus de prêts à l’avenir.

TeodorLazarev/shutterstock

Les victimes finissent souvent par accepter de payer, car elles ne savent pas comment gérer leur confrontation avec les agences de recouvrement de dettes et elles se sentent rapidement intimidées. 

Pour éviter l’escroquerie, les experts recommandent de ne pas décrocher si l’appel provient d’un numéro inconnu et de configurer votre appareil pour que les appels inconnus soient redirigés automatiquement vers le répondeur. Ne donnez jamais d’informations personnelles à des inconnus au téléphone même s’ils disent être employés de votre banque ou votre compagnie d’assurance. Raccrochez simplement dès qu’un appel vous semble suspect. 

Jacob Lund/shutterstock

Ne vous laissez pas intimider par des demandes de paiements douteuses et injustifiées, comme le montre l’exemple suivant. En Allemagne, un homme a suspecté une arnaque lorsqu’il a compris que son interlocuteur voulait absolument l’entendre dire “oui” et il a simplement raccroché sans plus de cérémonie. L’escroc a tout de suite rappelé et l’a menacé d’une amende de 150 euros pour avoir raccroché. “C’est la procédure normale si on nous raccroche au nez, cela coûte 150 euros”, poursuit l’escroc. Mais l’Allemand a refusé de plier. 

Andreas Saldavs/shutterstock

Les escrocs et criminels profitent des nouvelles avancées technologiques pour parvenir à leurs fins. C’est pour cette raison qu’il est important de connaître les techniques des charlatans pour avoir une longueur d’avance sur eux et se protéger. 

Source:

heiseawm

Commentaires

Également féroce