Une expérimentation sociale montre ce qu'il se passe lorsque l'on trouve un portefeuille dans la rue

Si vous n'avez pas de photo de vos proches dans votre portefeuille, il est temps d'en mettre une ! En 2008, le psychologue et professeur à l'université Richard Wiseman, a mené une enquête à ce sujet à Édimbourg et les résultats sont surprenants !  

 

Ein Beitrag geteilt von Gerg (@greg_fortyfive) am

Le chercheur voulait voir si le contenu d'un portefeuille pouvait influencer ou non la décision de remise à son propriétaire plus facilement.

Pour ce faire, il a préparé 240 portefeuilles : dans 40, il a mis des photos de bébés ou de jeunes enfants, dans 40 autres, des photos de chiots, 40 de couples âgés et 40 avec des photos de famille. Dans 40 autres, il n'y avait pas de photo, simplement des preuves de bonnes actions du propriétaires (comme don du sang, d'organe ou d'argent pour une association). Les 40 portefeuilles restants ne comportent ni photos ni cartes.

Les 240 portefeuilles ont été laissés un peu partout dans Édimbourg, comme s'ils avaient été vraiment perdus. Après un certain temps, 100 des portefeuilles ont été rendus à leur propriétaire, voici les résultats :

pin1

Sur les 40 portefeuilles ne contenant pas de photos ni de cartes de donneurs, seuls 6 ont été rendus. Cela représente 15 % du total, un chiffre faible comparé à celui des portefeuilles contenant des photos de bébés ou d'enfants : 35 ont été rendus à leur propriétaire, soit 88 % !

Sur les portefeuilles contenant des photos d'animaux, 21 ont été rendus. Pour les photos de familles, 19 ont été rendus et 11 pour les photos de couples âgés. Seuls les portefeuilles contenant des cartes de donneurs n'ont pas vraiment eu le résultat escompté. En effet, 8 d'entre eux ont été rendus sur les 40, un chiffre proche de celui des portefeuilles ne contenant rien.

 

Ein Beitrag geteilt von Jominic Dones (@jomikko) am

Selon Richard Wiseman, les résultats de cette étude sont dus aux sentiments et à l'instinct de protection que suscitent les enfants. En voyant des photos d'enfants, la responsabilité de chacun est en alerte et de fait, les gens qui trouvent les portefeuilles les rendent. Par contre, les actes de bonté comme donner son sang ou faire des dons d'argent ne suscitent pas l'empathie.

 

Ein Beitrag geteilt von Abu Rashid (@abu_rashid16) am

Cette étude montre qu'il faut donc remplir son portefeuille de photos de proches, et plus ces derniers sont jeunes, mieux c'est ! On n'est jamais trop prudent !

Source:

awesci, welt

Commentaires

Également féroce