Une femme est infectée par des germes mortels après une douche nasale

Soyons clair : le cas décrit ici est extrêmement rare. Néanmoins, il met en évidence un problème grave qui touche de nombreuses personnes. Alors, que s'est-il réellement passé ?

Une retraitée de 69 ans, originaire de Seattle (USA), a attrapé, comme beaucoup de gens, une sinusite pendant les longs mois d'hiver. Au lieu d'aller chez le médecin, elle décide d'utiliser un pot Neti pour se soulager.

pint1

Quelques jours plus tard, elle remarque alors la présence de taches rouges sur son nez. Même si pour elle, ce n'est rien de grave, elle va quand même voir son médecin qui lui dit que c'est une éruption cutanée sans gravité.

Or, ces taches sont loin d'être inoffensives. Un an plus tard, la retraitée souffre de graves migraines, de vomissements et de pertes de connaissance. Aux urgences, les médecins soupçonnent d'abord une tumeur au cerveau et décident de faire des examens plus approfondis. Cependant, ce qu'ils vont découvrir va leur glacer le sang.

CPMC Surgery

"Au moment d'opérer la femme, une partie de son cerveau - de la taille d'une balle de golf - n'était plus que de la boue ensanglantée", rapporte plus tard le Dr Charles Cobbs. "Nous avons trouvé des amibes qui se sont répandues partout et qui ont littéralement dévoré les cellules cérébrales. Nous n'avions aucune idée de ce qu'il se passait."

Peu après l'opération, la femme est morte.

pint1

Des enquêtes dans l'appartement de la défunte montrent que cette dernière a fait une grave erreur au moment de sa douche nasale : au lieu de prendre une solution saline ou de l'eau stérile, elle a utilisé de l'eau du robinet. Et ce n'est pas tout : elle a laissé couler l'eau du robinet à travers un filtre à eau. Mais les filtres à eau ne font que minimiser la teneur en chaux et sont inefficaces contre les germes. Au contraire même, puisque la femme n'ayant pas changé son filtre à eau régulièrement, ce dernier est devenu un terrain fertile pour les organismes unicellulaires mortels.

Water Filter

La douche nasale a provoqué une encéphalite amibienne granulomateuse (AAG). Certaines amibes nichent dans le cerveau pendant longtemps sans qu'on ne s'en aperçoive avant l'apparition de symptômes soudains, qui sont fatals dans 90 % des cas.

Certes, les "amibes mangeuses de cerveau" dans l'eau du robinet sont extrêmement rares, mais pas inexistantes. En novembre 2012, un homme de 47 ans présentant des symptômes similaires a été admis à l'hôpital. Diagnostic : une méningo-encéphalite amibienne primaire (MAP). Seulement 5 jours se sont écoulés entre la douche du nez et sa mort.

Les douches nasales devenant de plus en plus populaires, les médecins avertissent contre les dangers et demandent à la population de prendre de bonnes précautions.

neti pot relief

L'eau du robinet ne pose généralement pas de problème. La qualité de l'eau potable est bonne en France comme aux États-Unis. Les autorités mettent cependant en garde contre deux sources de danger qui se sont malheureusement présentes dans les cas décrits.

Premièrement, l'eau du robinet n'est pas stérile, mais contient un petit nombre de bactéries, champignons, virus et amibes. Si l'on boit de l'eau, ces derniers sont rendus inoffensifs par l'acide gastrique. Cependant, lorsque l'eau est utilisée dans le nez, ce mécanisme de défense n'est pas présent. De plus, un filtre à eau mal utilisé peut accroitre la contamination de l'eau et entrainer de graves conséquences.

Les douches nasales doivent-elles être proscrites ?

pint1

En fait, les douches nasales sont extrêmement efficaces contre les rhumes, les allergies et les infections aiguës de l'oreille moyenne et peuvent également offrir une protection préventive contre les infections des muqueuses. Aussi, il ne faut pas les proscrire.

Mais, pour effectuer un lavement nasal, l'équipement utilisé doit être impeccable et la solution de rinçage doit toujours être fraîche et de préférence à base d'eau bouillie. Une maladie aussi grave que celle de cette femme et cet homme est extrêmement rare, donc il n'y a pas lieu de s'inquiéter outre mesure. D'autres agents pathogènes, par contre, peuvent entraîner de graves infections, surtout si le système immunitaire est affaibli. Avant de commencer une auto-thérapie avec douches nasales, il est conseillé de consulter votre médecin traitant. Soyez prudent et prenez soin de vous.

 

Commentaires

Également féroce