Une étude confirme que la dépression chez les femmes peut être causée par les hommes

Deux fois plus de femmes que d'hommes sont touchées par la dépression. Chaque cas s'exprime différemment et a ses raisons propres. Néanmoins, les scientifiques ont constaté que la dépression chez les femmes est souvent causée par des circonstances similaires.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Alanna 🥀 Whitney (@alannarosewhitney) am

Les chercheurs expliquent que tout ceci est dû à l'esprit et au comportement féminin. Bien sûr, chaque femme a une personnalité unique qui la fait réagir différemment à certaines situations. Néanmoins, les scientifiques de l'Université de Padoue ont découvert que la dépression peut souvent être attribuée aux mêmes comportements.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Lexi (@luckybeachblog) am

Réflexions et avertissements

Beaucoup de femmes ressassent plus longtemps que les hommes les conversations ainsi que les événements qui se déroulent dans leur vie. Elles prennent énormément sur elles pour faciliter la vie des autres ou éviter les conflits. Outre la difficulté à dire "non", beaucoup de femmes pensent aussi qu'elles peuvent maîtriser d'innombrables tâches sans être stressées. Elles veulent souvent être parfaites et aimées de tous et, ce faisant, se négligent au passage.

Même si elles remarquent que les tâches effectuées au quotidien et les sentiments ressentis sont "hors de leur contrôle", elles ont tendance à ignorer cet état et continuent à essayer de tout gérer. Après tout, d'une façon ou d'une autre cela va (doit) marcher. Elles ignorent les avertissements et signaux envoyés par leur corps, tels que des migraines, des insomnies ou des maux de dos.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Gage Gale (@itzmegagey) am

Les femmes célibataires sont plus heureuses

En fin de compte, certains pourraient dire que les femmes sont des êtres trop sensibles. Cependant, les chercheurs de l'Université de Padoue s'opposent avec véhémence à cette affirmation et établissent un lien entre l'état de la relation et un trouble mental. Les femmes célibataires sont non seulement plus heureuses, mais elles mènent également une vie plus saine. C'est une fois en couple que ces dernières sont plus susceptibles de tomber dans la dépression à cause notamment d'une charge mentale trop élevée.

Selon les scientifiques, la raison réside dans le comportement des hommes qui gravitent dans l'environnement des femmes. Depuis toutes petites, on inculque aux femmes qu'elles doivent se sacrifier pour laisser l'homme s'exprimer ou vivre comme il l'entend. De fait, elles acceptent cela presque inconsciemment. Cette thèse a pu être confirmée par une expérience sociale dans laquelle on a demandé aux femmes de s'occuper et de ne penser qu'à elles. Leurs partenaires masculins se sont alors sentis démunis, car ils devaient assumer l'entière responsabilité de leur vie et de leur organisation. Les femmes, par contre, se sentaient libérées parce qu'elles n'avaient pas à s'occuper d'une autre personne.

La raison de la rupture ?

Maintenant, la conséquence logique de l'étude italienne serait que de nombreuses femmes devraient se séparer de leur partenaire pour être à nouveau heureuses. Mais ce n'est pas si simple : une dépression est trop complexe pour être traitée de cette façon. De plus, les hommes peuvent souvent être le déclencheur, mais non la cause réelle, des problèmes psychologiques de leur partenaire. Les psychologues de l'Université de Padoue conseillent aux femmes de s'affirmer dans leurs relations et de répartir les tâches ou de les confier à leur partenaire.

Il semble que certains hommes n'ont pas encore tout à fait intégré le fait qu'ils doivent aider leur partenaire, même sans qu'on le leur demande. En retour, cependant, les femmes doivent également écarter certaines tâches si elles deviennent trop lourdes pour elle. Ce n'est pas une honte ou un signe de faiblesse que de demander de l'aide pour accomplir des tâches.

Source:

elle,

frnd

Commentaires

Également féroce