Négligence affective : 7 conséquences

"Ne fais pas le malin !", "Tu vas arrêter de m'embêter !", "Qu'est-ce que tu es stupide !". De telles phrases prononcées par les parents s'inscrivent profondément dans la psyché des enfants. Elles les poursuivent toute leur vie, souvent même sans qu'ils en soient conscients.

Certains signaux peuvent indiquer que vous aussi, vous avez eu une "enfance froide" et que vous souffrez encore aujourd'hui des conséquences de la négligence émotionnelle.

La négligence affective : conséquences à l'âge adulte

En tant qu'adulte, on ne laisse pas son enfance derrière soi. L'enfance est en nous. 

La relation avec les parents, en particulier, marque la personnalité jusqu'à un âge avancé. Les enfants qui ne reçoivent pas d'amour, dont les besoins ne sont pas pris au sérieux ou qui sont traités avec froideur et dureté, portent cette négligence émotionnelle avec eux toute leur vie.

Pourtant, de nombreuses personnes ne se rendent même pas compte qu'elles ont eu une "enfance froide". En effet, la négligence émotionnelle n'est pas quelque chose qui nous arrive. Ce n'est que des décennies plus tard que l'on sent que quelque chose ne va pas, sans pouvoir dire exactement ce que c'est.

childish melancholy

Les signaux suivants peuvent indiquer que vous avez eu une enfance froide. Certains symptômes peuvent être diamétralement opposés, car les enfants développent des stratégies différentes pour faire face à la négligence émotionnelle :

1. Dépression

Les personnes qui ont été négligées sur le plan émotionnel dans leur enfance ont appris que leurs besoins n'étaient pas importants. Il n'est pas rare que cela soit le terreau de la dépression, car l'accès à ses propres sentiments est bloqué.

2. Grosse timidité

"J'ai simplement toujours été timide, je n'ai jamais dit si quelque chose me dérangeait ou si je ne me sentais pas bien". Un comportement excessivement réservé est une conséquence fréquente de la négligence. De nombreux enfants qui se considèrent comme un "facteur perturbateur" continuent à se mettre eux-mêmes et leurs besoins de côté une fois adultes, souvent jusqu'à l'abandon.

3. Insubordination et volonté de puissance

Cependant, l'exact contraire peut également se produire : ces enfants apprennent qu'ils ne seront remarqués que s'ils sont bruyants et agressifs. Une fois adultes, ils ont alors du mal à s'intégrer dans les groupes et à respecter les règles. 

[don't touch]

En outre, un désir de pouvoir prononcé peut être la conséquence d'une négligence émotionnelle. Les personnes concernées ont le sentiment de n'avoir de la valeur que si elles s'élèvent au-dessus des autres ou les contrôlent.

4. Faible confiance en soi

Les personnes qui ont vécu une enfance sans amour ont du mal à évaluer leurs forces et leurs faiblesses. Beaucoup se sentent donc inférieurs, souffrent de la peur de l'échec ou pensent que les autres les rejettent. Les sentiments de honte et de culpabilité sont des compagnons permanents.

5. Peur de l'engagement

L'indépendance est un signe de force intérieure. La peur de nouer des relations affectives est quelque chose d'autre. Les personnes qui ont été négligées sur le plan émotionnel dans leur enfance ont, dans de nombreux cas, des difficultés à s'engager avec d'autres personnes.

6. Vide intérieur

Le manque d'amour dessèche le cœur. On s'émousse émotionnellement et il ne reste qu'un sentiment sourd de vide. 

365 Days - Day 20 [bad mood]

7. Du mal à exprimer ses sentiments

La négligence émotionnelle entraîne généralement des difficultés à reconnaître ses propres sentiments, à les classer et à les exprimer : même en cas de faible excitation, la voix se brise, les émotions sont vécues comme irritantes.

Cela vaut aussi pour les autres. Une personne qui n'a pas conscience de ses propres besoins n'est pas non plus en mesure de montrer de la compassion ou d'apporter du réconfort aux autres. C'est pourquoi les personnes concernées donnent souvent l'impression d'être froides.

Le comportement froid n'est pas toujours voulu par les parents. Souvent, ceux-ci ne font que transmettre la négligence émotionnelle qu'ils ont eux-mêmes subie. Ou bien les parents veulent préparer leur enfant à travers la fermeté et le contrôle, alors qu'un câlin affectueux serait peut-être plus important. Les reproches sont donc peu efficaces.

Cependant, la bonne nouvelle est qu'une fois que l'on a reconnu que l'on souffre des conséquences d'une enfance froide, on peut les contrer. On peut apprendre à gérer ses émotions, à s'accepter et à s'aimer. On se rend enfin compte que l'on est important.

Voici d'autres articles en lien avec l'éducation des enfants :

Source : seelenverwandter24 
Images de couverture : ©flickr/charcoal soul ©flickr/RHiNO NEAL 

Commentaires

Également féroce