Réutiliser une boîte de glace vide ? "Pas question", selon une association de consommateurs

La fête était agréable et il reste même un peu de ce délicieux chili con carne. "Pas de problème, je vais vous en donner dans une boîte en plastique !" On évite ainsi l'éternelle inquiétude de savoir si le Tupperware retrouvera son propriétaire.

Chili con carne dans une casserole

Une association de consommateurs allemande avertit cependant : il vaut mieux ne pas stocker les restes de nourriture dans des récipients jetables vides. Les boîtes de crème glacée, les pots de yaourt et autres ne sont pas adaptés à une utilisation répétée : ni pour la congélation, ni pour le micro-ondes, ni même pour le stockage. Mais pourquoi ? 

Ne pas réutiliser les boîtes de glace vides

"Les emballages jetables sont destinés à des aliments spécifiques et à un usage unique", précise le centre l'association de consommateurs. Cela signifie que même si l'emballage a été testé pour son utilisation afin de s'assurer qu'il respecte les normes légales de sécurité alimentaire, tout ce qui sort de ce cadre, est théoriquement un risque pour la santé.

Freezer rempli à ras bord

Les gens se sont habitués à ce que leur nourriture soit emballée dans du plastique et stockée dans des récipients en plastique. Cependant, cette combinaison entre aliments et plastique n'est pas sans problèmes. Il existe différents types de plastiques et les aliments ont des propriétés différentes et réagissent différemment selon le matériau d'emballage utilisé. L'association de consommateurs le précise en prenant l'exemple de la boîte de glace :

"Si la boîte est destinée à la vente de sorbets sans matière grasse, il est possible que les normes pour les aliments gras ou chauds ne soient pas respectées. Il ne faut donc en aucun cas mettre de la soupe chaude et grasse dans une telle boîte pour la garder au frais ou la congeler, ni la mettre au micro-ondes." 

boîte de sorbet au citron en plastique©MediaPartisans

Des contraintes sous-estimées

En réutilisant la boîte de glace, des substances nocives peuvent être libérées du plastique et pénétrer dans l'organisme par le biais des aliments. Comme certains produits chimiques contenus dans le plastique peuvent être liposolubles, il est fortement déconseillé de mettre des aliments gras ou avec de l'huile dans un emballage destiné à contenir un sorbet à base d'eau. La chaleur et le froid constituent des contraintes supplémentaire qui attaquent le plastique. Enfin et surtout, les emballages jetables, contrairement aux Tupperware, ne sont pas conçus de manière à pouvoir supporter sans dommage des rinçages répétés ou même un passage au lave-vaisselle.

C'est pourquoi l’association de consommateurs indique que "même pour congeler des aliments tels que des gâteaux ou des fruits, nous vous recommandons, par mesure de précaution, d'éviter toute utilisation ultérieure, même si la probabilité de contamination chimique est beaucoup plus faible qu'avec une soupe chaude et grasse". Mieux vaut prévenir que guérir.

grappes de raisins©Pixabay

Les risques sur le long terme ne sont pas à exclure

Certains diront que beaucoup de gens l'ont toujours fait et que : "personne n'en est mort". Le problème, cependant, est qu'il est difficile d'évaluer les conséquences sur la santé des microplastiques et des produits chimiques qui pénètrent dans le corps via des emballages jetables. Dans ce cas, cela dépend de la quantité, des prédispositions génétiques et d'autres facteurs. Toutefois, les médecins n'excluent pas les dangers sur le long terme, tels que les risques accrus de cancer et de maladies métaboliques. 

Les réglementations légales sur la sécurité alimentaire n'existent pas sans raison. Ceux qui attendent des fabricants qu'ils les respectent devraient également les suivre dans leur vie privée, pour le bien et leur santé.

Image de couverture : ©MediaPartisans

Source:

verbraucherzentrale.nrw,

wunderweib,

Image de couverture : ©MediaPartisans

Commentaires

Également féroce