Deux poids, deux mesures : 6 moments où l'homme et la femme sont traités différemment

Quels que soient les efforts déployés pour parvenir à l'égalité des sexes, il existe toujours des situations dans lesquelles les hommes et les femmes sont traités différemment. La déconstruction d'une société patriarcale est une lutte qui ne semble jamais avoir de fin et malgré les avancées, le deux poids deux mesures continue de s'appliquer à tous les niveaux qu'ils soient personnels ou professionnels. Il y a toujours des idées préconçues qui enferment injustement les femmes dans des cases et gare à elles si elles en sortent ! Voici une liste non exhaustive de ces deux poids deux mesures qui gâchent la vie des femmes :

1. Les poils

Tout le monde a des poils. Ils existent pour une raison : nous protéger des agents pathogènes. Ils sont tout à fait naturels et pourtant, on les perçoit différemment chez une homme et une femme. Alors qu'un homme ayant des poils sur la poitrine et les jambes est considéré comme particulièrement virils, les femmes qui laissent pousser leurs poils sous les aisselles sont plutôt perçues comme des femmes négligées, voire repoussantes.

Remarque : chacun est libre de faire ce qu'il veut. Avec ou sans poils, une femme reste… une femme ! Que cela plaise ou non, tous les corps sont poilus. Il y a juste celles qui préfèrent les retirer et celles qui ne s'en soucient guère. Donc si une femme n'a pas envie de se plier aux standards patriarcaux faisant du corps imberbe de la femme l'étendard de la beauté, c'est SON choix et il faut le respecter. 

Ça, c'est ok :

Terry's Armpit

Et ça aussi !

Hairy Armpits

2. Bon père contre mauvaise mère

La parentalité fait couler beaucoup d'encre et même dans ça, les femmes sont TOUJOURS critiquées ! Non seulement, les femmes, pour être accomplies, doivent forcément avoir des enfants et en plus, elles doivent absolument tout consacrer à leur progéniture ! Si une mère décide de reprendre le travail, on va souvent dire qu'elle néglige ses enfants. Par contre, le père qui fait exactement pareil lui n'est jamais critiqué. Après tout, c'est bien le rôle des hommes de ramener de l'argent à la maison…

Pareil, un papa qui va s'occuper plus d'un enfant que ses ancêtres machos sera forcément vu comme un héros. Mais la maman qui s'octroie un moment au calme, loin du foyer et de ses enfants, pour évacuer toute la charge mentale qui l'assaille sera vue comme une mauvaise mère. 

Remarque : dans la parentalité, les deux parents doivent se montrer présent pour leur enfant. Aucune tâche n'incombe plus à l'un qu'à l'autre. Il est donc normal (et loin d'être héroïque) pour un père de s'occuper de ses enfants et pas uniquement financièrement parlant. 

Ohne Titel

3. Mauvaise humeur

Tout le monde connaît des mauvais jours, mais la façon dont cela est perçue diffère selon si cela concerne un homme ou une femme. On mettra la mauvaise humeur d'un homme sur le compte de la fatigue liée au travail ou aux soucis matériels tandis que pour une femme, ce sera forcément à cause de ses hormones. C'est bien connu, les femmes sont forcément en colère quand elles ont leurs règles !

Remarque : bien sûr que chez certaines femmes, les hormones provoquent des sautes d'humeur, mais non seulement cela ne concerne pas toutes les femmes, mais en plus qu'est-ce que cela sous-entend ? Que les femmes n'ont aucune légitimité à être en colère ? Que rien ne peut être à l'origine de la colère à part le sang qui coule dans leur culotte et le tohu-bohu des hormones ? Il y a de nombreuses raisons qui énervent une femme et la médiocrité de ce genre de préjugés moyenâgeux en fait partie. 

©Getty Images

4. L'hystérie

Il arrive que des discussions animent les personnes. Si un homme lève la voix et s'exprime avec véhémence, on dira qu'il est passionné et habité par ce qu'il dit. Mais, ô malheur, si une femme adopte le même comportement, elle sera taxée d'hystérique ! 

Remarque : l'injustice est tellement flagrante qu'aucun n'argument ne peut être ajouté.

IMGP5866

5. Pleurer

Selon les stéréotypes, les femmes sont des êtres sensibles et fragiles, cela n'étonne donc personne de les voir se mettre à pleurer (même en public). Un homme, un vrai, ne pleure jamais. Si cela se produit, on dit de l'homme qu'il n'est pas viril et il arrive même qu'il soit disqualifié de son statut de mâle alpha.

Remarque : il est temps de mettre un terme aux injonctions asphyxiantes liées aux genres. Un homme reste un homme même s'il est sensible et qu'il pleure. Tout être humain est doté d'émotions et chacun doit être libre de les exprimer comme il le veut/peut sans aucun jugement.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von David John Tovey (@david.tovey)

6. Le choix du partenaire

Alors là, c'est aussi très fort ! Si une femme mince se met en couple avec un homme en surpoids ou moins beau, c'est forcément pour son argent. Mais oui enfin, on sait bien que les femmes sont matérialistes et vicieuses et n'hésitent pas à user de leurs charmes pour arriver à leurs fins. Par contre, une femme en surpoids qui se met en couple avec un homme mince est célébrée pour cet exploit.

Remarque : la superficialité de ce monde est affligeante… Non seulement, cela montre à quel point l'image de la femme est mauvaise et faussée dans cette société, mais c'est également blessant de supposer qu'un homme gros ne peut être aimé par une femme mince qu'à cause de son argent. Où la bêtise s'arrête-t-elle ?

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von SugarSquats (@sugarsquats)

Le plus grave, c'est que ce genre de pensées sont inconscientes. C'est pour ça qu'il est très important de se déconstruire et de remettre en question énormément de choses. Nous sommes tous égaux et c'est en prenant conscience de tout ça que les choses finiront par vraiment évoluer. Et qui sait, peut-être que le monde que l'on espère tant finira par vraiment exister. Vous souvenez-vous d'autres situations dans lesquelles vous vous êtes senti traité différemment en tant que femme ou en tant qu'homme ?

Source : brightside

Images de couverture : ©Flickr/Eliya ©Flickr/Sor Cyress

Commentaires

Également féroce